Sénat d’Oliy Majlis de la République d’Ouzbékistan

 

O'zbekcha | Русский | English | Français | Deutsch | Español | العربية | 中文
 
 

Accueil › Actualités

VIDEO

Для содержимого этой страницы требуется более новая версия Adobe Flash Player.

Получить проигрыватель Adobe Flash Player


La 12e séance plénière au Sénat

22.08.2013

La douzième séance plénière du Sénat d’Oliy Majlis de la République d’Ouzbékistan s’est ouverte le 22 août 2013.

Le président de la Chambre haute Ilguizar Sobirov a présidé la séance tenue en présence de membres du Cabinet des Ministres, représentants de ministères et d’autorités publiques, organisations sociales et journalistes, apprend-on du Service de presse du Sénat.

Les sénateurs ont commencé leurs discussions par l’étude de la question liée aux mesures de neutralisation de l’effet catastrophique que cause l’activité productrice de l’entreprise tadjike "Talco" sur l’écologie et la santé des gens. Les discussions se sont construites sur les dossiers présentés à la chambre haute du parlement par le Mouvement écologique d’Ouzbékistan et les institutions de la société civile.

L’usine de production d’aluminium construite en 1975 dans la ville de Tursunzade de la République du Tadjikistan jette annuellement dans l’atmosphère environ 22-23 mille tonnes de substances nocives, dont plus de 200 tonnes conviennent à la part du fluorure d’hydrogène qui est le plus dangereux et le plus insalubre pour la santé humaine et l’environnement, à cause de sa technologie de production déjà obsolète et de son système de traitement non efficace. La grande partie de ces déchets se transporte par l’air vers des régions entourant l’usine tadjike et les territoires limitrophes en Ouzbékistan, notamment les districts de Denav, de Sariosiyo, d’Uzun de la région de Surkhandarya.

À l’heure actuelle, par conséquent de l’activité de l’entreprise unitaire d’État, la quantité du fluorure d’hydrogène jeté dans l’atmosphère des territoires septentrionaux de la région de Surkhandarya dépasse la concentration autorisée, on l’estime en moyenne 1,8-2 fois plus grande et même 3,4 fois plus grande pendant les mois d’été.

La situation écologique qui s’arrange dans les districts septentrionaux de la région ouzbèke et dans le district de Tursunzade de République du Tadjikistan s’aggrave encore avec la dégradation de l’écosystème de la région, formée au cours des millénaires, ont marqué les prenantes paroles.

Les déchets produits par l’entreprise unitaire "Talco", qui contiennent des gaz toxiques, comme des oxydes du carbone, des soufres, des hydrocarbures et d’autres substances nocives,  ont tout en premier lieu un effet néfaste sur la santé de près d’un million de gens qui habitent sur ce territoire, ont noté les sénateurs en constatant un nombre croissant des cas de maladies chroniques du système endocrine et ostéo-musculaire, de maladies des voies respiratoires, d’anomalies congénitales et du fluorose, ainsi que de maladies oncologiques.

De plus, le nombre d’enfants mort-nés et de maladies pathologiques infantiles est particulièrement inquiétant. Selon la périodicité des perturbations pathologiques, ont confirmé les sénateurs lors de la séance, les affections de la population sont beaucoup plus hautes chez les adultes comme chez les enfants sur ces districts que le niveau moyen à l’échelle de la région de Surkhandarya.

Un préjudice se cause notamment à l’économie de la région et à la gestion de l’eau puisque les déchets nociceptifs de l’usine d’aluminium polluent l’atmosphère, le sol et les ressources en eau. Le rendement diminue pour la production de fruits et de légumes, ainsi que pour la vigne, alors que la sériciculture, une occupation traditionnelle pour la région, a presque disparu.

Quant à la reconversion, à la modernisation ou aux installations dépuratives, l’entreprise unitaire tadjike ne prend pas de mesures nécessaires malgré les conclusions données par les experts d’organisations écologiques internationales, l’appel des organismes publics et sociaux, y compris le Mouvement écologique d’Ouzbékistan. Par conséquent, on observe une violation face aux principes universels et aux normes du droit international, aux exigences de documents adoptés par l’ONU en matière de protection de l’environnement, ainsi qu’aux dispositions d’accords interétatiques conclus à ce sujet.

Les discussions des sénateurs ont abouti à l’adoption d’un décret parlementaire envisageant la prise de mesures immédiates dans les buts de neutraliser et de diminuer l’effet néfaste des déchets produits par "Talco" sur la santé humaine et l’environnement naturel, d’assainir et de stabiliser la situation écologique dans la région, d’appeler les organisations écologiques internationales intéressées à assister à trouver la solution au problème. Le décret conclut donc que les problèmes de la pollution transfrontalière peuvent et doivent être éliminés en se basant sur les principes universels et les normes du droit international, les documents juridiques internationaux, les résolutions de l’ONU.

La vie et la santé des centaines de milliers d’habitants d’Ouzbékistan et du Tadjikistan, le destin des générations futures, qui viennent vivre et travailler sur cette région, dépendent de la résolution proche de ces questions, une conclusion partagée avec le Service de presse de la Chambre haute du Parlement.

Ensuite, les sénateurs ont étudié et approuvé une série de lois faisant partie de l’ordre du jour de la séance plénière, dont la Loi de la République d’Ouzbékistan relative au registre hypothécaire, la Loi relative à la lutte contre l’expansion du virus de l’immunodéficience humaine.

La séance plénière a également examiné d’autres lois visant au perfectionnement de la législation dans le domaine de la certification et de la standardisation de la production (des travaux, des services), à la garantie de la sécurité, de la qualité et de la compétitivité des produits, à l’harmonisation de la législation nationale en matière d’évaluation de la concordance avec les normes internationaux, à la poursuite de l’amélioration du climat d’affaires dans le pays, à la promotion de l’entreprenariat, etc.

Changer la langue:

  © 2005 Sénat d’Oliy Majlis de la République d’Ouzbékistan 6, Mustakillik maydoni, 100078 Tachkent
Contact téléphonique: +998 (71) 238-26-96 
E-mail: senat@tps.uz